Renseignez vous sur la récupération d'eau de pluie !

Comment préserver les ressources en eau ?

Installation des puits percolants
Récupération des eaux pluviales

Récupération des eaux pluviales

Réutilisation des eaux pluviales récupérées

Réutilisation des eaux pluviales récupérées

Implantation des cuves de récupération d'eau

Implantation des cuves de récupération d'eau

Installation des puits percolants

Installation des puits percolants

L'eau est une ressource de plus en plus menacée !

Fonctionnement de la récupération de l’eau de pluie

La pluie qui tombe sur la toiture de la maison est canalisée dans des gouttières reliées à une cuve aérienne ou à un réservoir enterré. Il existe également des puits percolants dont l’aménagement et la capacité doivent répondre au volume d’eau à évacuer. 

récupération de l’eau de pluie

Être autonome en eau : A chacun son eau de pluie !

Récupérer l’eau de pluie et la filtrer

Même si l’eau de pluie n’est pas potable telle quelle, il est possible de la filtrer, offrant ainsi la possibilité d’être autonome en eau. Mais faites attention aux risques car pour qu’elle soit potable, il faut bien la traiter pour éliminer des micro-organismes (bactéries, virus), des polluants chimiques (nitrates, pesticides, métaux lourds), les poussières et les végétaux… Plusieurs opérations de décantation, de filtration et de traitement sont nécessaires.

Installer un récupérateur de pluie

Installer un récupérateur de pluie est une très bonne manière pour devenir autonome. C’est à la fois économique et écologique. La récupération des eaux de pluie est ainsi utilisée dans des maisons écologiques. Être autonome en eau permet de ne pas dépendre du réseau public, et donc de gagner en indépendance. L’eau de pluie collectée sur les toitures ne peut être utilisée que pour des usages domestiques extérieurs au bâtiment.

récupérateur de pluie
Besoins en eau

Besoins en eau : Les raisons économiques et écologiques de la récupération d’eau

Depuis quelques années, le prix de l’eau ne cesse d’augmenter tandis que nos besoins en eau se font de plus en plus importants. L’eau est à volonté dans pratiquement toutes les pièces de la maison. Cette facilité a rapidement conduit à l’augmentation de la consommation d’eau.

Économiser l’eau permet donc de ménager les nappes phréatiques qui alimentent nos réseaux, tout en faisant de substantielles économies. La meilleure eau d’arrosage est celle qui tombe du ciel. Elle est bénéfique pour l’environnement, tout en ne mettant pas à contribution les nappes phréatiques, ce qui est précieux en période estivale. Les bains, l’arrosage de la pelouse et du jardin, le lavage de la voiture ou le remplissage de bassins sont autant de sources de consommation de l’eau potable.

Entretien et hivernage

Un usage réglementé des eaux pluviales récupérées consiste à  les faire récupérer en aval de toitures non accessibles, sans amiante-ciment ni plomb. L’usage intérieur de l’eau de pluie est limité à l’arrosage, au lavage des sols, aux WC et au lave-linge.

En hiver, pensez à vider les réservoirs d’eau qui se trouvent à l’extérieur et, si possible, entreposez-les à l’abri. En effet, le froid et le gel pourraient les endommager. Les cuves enterrées ou mises en cave peuvent être utilisées toute l’année.